Christiane Schreiweis participe à NEW Science, la comédie musicale improvisée

Événement Mis en ligne le 30 juin 2017
Ouvrir / fermer le sommaire

Ce samedi 1er juillet à 15h au théâtre « Les feux de La Rampe » à Paris, se tiendra une expérience scientifique et musicale. Depuis plusieurs semaines déjà, la troupe New Science s’associe à un chercheur pour faire découvrir de manière ludique, et en musique, une thématique scientifique. Christiane Schreiweis, chercheuse à l’ICM dans l’équipe du Pr Luc Mallet, et qui travaille avec le Dr Eric Burguière, participe à l’expérience et présente ce projet.

Pourriez-vous nous parler de New Science – La comédie musicale improvisée à partir d’un thème scientifique ?

Samedi je vais tout d’abord présenter ma recherche scientifique durant 13 minutes en format libre. Après cela, j’aurai deux minutes d’interaction avec l’audience qui pourra me poser ses questions. Ensuite la troupe de théâtre de New science, qui font de la comédie musicale improvisée, vont essayer de mettre en scène un spectacle sur la thématique de ma recherche.

De mon côté, en tant que chercheuse, je serai un peu comme un jury. Je pourrai les interrompre, je serai un peu le metteur en scène. Je pourrai leur dire par exemple « Dans le monde de la recherche, ça ne se passe pas comme ça. ».

Avez-vous préparé ce spectacle en amont avec la troupe ?

Pas du tout, aucun de nous ne sait comment cela va se passer. Ils ne savent pas par exemple que je suis neuroscientifique et ils savent encore moins la thématique de ma recherche. J’ai tout de même rencontré le directeur de la troupe mais les comédiens, eux, ne savent rien.

Qu’est-ce qui vous plait dans ce projet ?

J’adore cette idée d’expérimentation. Je suis vraiment curieuse de voir ce qui va se passer. Je vois un peu cela comme lorsque je lance une expérience dans mon laboratoire. On est dirigé par une hypothèse, on pose des postulats, mais finalement on ne sait pas vraiment ce qui va se passer. Ici c’est pareil, j’aime beaucoup cette idée. C’est la curiosité que m’a dirigée vers ce projet.

Avez-vous déjà participé à un évènement en lien avec le théâtre avant cela ?

Non, jamais. Mais Eric Burguiere, PI de mon équipe, a déjà participé à l’écriture d’une pièce de théâtre avec l’Inserm. Cette fois-ci c’est un programme en collaboration avec la cité des sciences et le CNRS.

Et en tant que chercheuse, que pensez-vous que ce projet peut vous apporter ?

Avant tout, je dois avouer que je suis curieuse de voir ce que va donner cette expérience. De découvrir comment ma recherche va être adaptée de façon théâtrale.
Après… je ne sais pas trop de quel type de personnes sera composé le public. Surement des intéressés, curieux d’apprendre, mais aussi des passionnés de théâtre. Je pense que c’est donc une excellente opportunité pour moi de parler de ma thématique de recherche au grand public, ce qui est, selon moi, un de mes devoirs en tant que chercheuse. Et c’est un excellent exercice que d’expliquer sa recherche au grand public.

Je vois aussi cette expérience comme l’opportunité de rendre visible à la fois : la recherche en général, mes propres recherches mais aussi la visibilité des femmes dans la recherche, qui devrait être plus mise en avant. En tant que boursière de la fondation L’Oréal-UNESCO et ambassadrice du programme « Pour les filles et la science », j’ai le sentiment d’avoir un devoir face au renversement des stéréotypes de la recherche, que l’on voit surtout comme masculine.

Venez participer à cet événement.

Equipes scientifiques

Equipe "Comportement, émotion et ganglions de la base"
Chef d'équipe
Luc MALLET Chef d'équipe
Jerome YELNIK Chef d'équipe
Le programme de recherche de l’équipe de Luc Mallet repose sur la confrontation des données expérimentales et psychopathologiques dans les troubles neuropsychiatriques impliquant les ganglions de la base en combinant les approches anatomiques, comportementales et physiologiques. Sur la base d’un atlas 3D histologique unique, son équipe peut combiner les données de l’électrophysiologie et de la neuroimagerie avec des informations anatomiques précises afin de modéliser les différents circuits impliqués et leurs interactions. En parallèle, Luc Mallet teste des hypothèses thérapeutiques novatrices dans le cadre d’essais cliniques ou chez des modèles expérimentaux.
Lire la suite