Bio-informatique

Les plateformes de l’ICM permettent d’apporter un soutien scientifique aux chercheurs à tous les stades de leurs projets : de la molécule à l’individu. Ces plateformes sont rassemblées en six groupes thématiques, appelés des silos.
Ouvrir / fermer le sommaire

Le rôle du silo de Bio-informatique est d’assurer la collecte de données de provenances diverses, leur stockage, leur organisation et la mise à disposition des équipes d’outils de gestion de ces données, puis leur analyse et leur interprétation à l’aide de méthodes spécialisées et de statistiques élaborées.

Le silo de Bio-informatique réunit deux équipes : « Bases de données et Datawarehouse » et « Bio-informatique/Biostatistique ».

Le pôle « Bases de données et Datawarehouse » crée des bases de données relationnelles, interfaces Web, flux de données, entrepôt de données et restitutions simples à la demande des équipes. Un modèle de données commun à ces bases recouvre différents domaines (clinique, biologie, génétique, neuropsychologie, environnement, images, évolution de maladies, données brutes et analysées, diagnostic…). Par la suite, les données sont extraites et référencées dans le datawarehouse et les datamarts à des fins d’analyses statistiques.

La plate-forme « Bio-informatique/Biostatistique » développe deux types d’expertises : le traitement de données génétiques et omiques (génomique, transcriptomique, épigénomique), en particulier issues du séquençage à haut débit, par la mise à disposition d’outils logiciels et l’accompagnement de projets ; la biostatistique, avec un accent spécifique sur la conception et la mise en œuvre de méthodologies avancées pour l’intégration de données multimodales (observations cliniques, génétiques/omiques et neuro-imagerie).

Responsable scientifique : S. Durrleman.
Responsable opérationnel : I. Moszer.