Campagnes de communication

Retrouvez ici toutes les campagnes de communication de l'ICM.
Ouvrir / fermer le sommaire

Campagne 2014

« Faut-il en arriver là pour financer nos recherches sur le cerveau et la moelle épinière ? »

L’ICM repose sur un modèle de financement original constitué de fonds publics et de fonds privés : le financement privé fait la force et la souplesse de l’Institut et lui permet d’être réactif. Le mécénat et les dons sont essentiels et c’est dans ce contexte que l’ICM a réalisé une nouvelle campagne d’appel à dons en plaçant son coeur de métier au centre de sa communication : la recherche médicale.

C’est le message qu’a souhaité transmettre l’Institut pour rappeler combien il est important d’aider la recherche sur les maladies du système nerveux pour la faire progresser.

Sur le ton de l’humour, le film publicitaire imaginé par l’agence Publicis, partenaire historique de l’ICM, crée l’effet de surprise en s’adressant à un large public. Sur fond de musique blues, au milieu des tubes à essais, quatre chercheurs se mettent en scène en entamant maladroitement un strip tease dans le but de récolter des fonds pour faire avancer leurs travaux. Avec ce film publicitaire au décor épuré, l’ICM souhaite interpeller le grand public sur une question fondamentale « Faut-il en arriver là pour financer nos recherches sur le cerveau et la moelle épinière ? ». Loin du discours culpabilisateur, la campagne compte sur l’émotion pour transmettre un message très positif : en donnant à l’ICM, vous contribuez à donner aux chercheurs les moyens de leurs ambitions.

Cette campagne multimédia (TV, cinéma, web) est complétée par une campagne d’affichage et de presse, entretenant le même ton humoristique et décalé. A l’instar de « Sauvons notre planète, sauvons notre cerveau, aidons les chercheurs à le protéger », l’ICM continue l’effet de surprise des lecteurs en proposant une accroche et une réponse surprenante à partir de déclinaisons proposant deux nouveaux messages typographiques de forte intensité.

campagne2014

Campagne 2012

« Pourquoi donner pour quelqu’un qui ne s’en souviendra même pas ? »

La nouvelle campagne d’affiches et d’annonces presse conçues en 2012 par les équipes de Publicis visent à interpeller le public sur les pathologies du cerveau et de la moelle épinière. L’agence a ainsi conçu pour la PQR et la presse magazine plusieurs visuels à l’accroche provocante : « Pourquoi donner à quelqu’un qui ne se lèvera même pas pour vous remercier ? » questionne une affiche illustrée par un jeune garçon en fauteuil roulant ; suivie d’une déclinaison qui interroge : « Pourquoi donner pour quelqu’un qui ne s’en souviendra même pas ? ».

campagne2012

Cette campagne de communication a été complétée d’une opération événementielle en partenariat avec la RATP, mécène de longue date de l’Institut, pour rendre la maladie d’Alzheimer plus réelle pour les usagers des transports parisiens au cours d’une journée.

Afin de les mettre dans la situation de la maladie, dans une station de métro de Paris, les vrais plans de métro ont été remplacés par des faux, les noms de stations ont été supprimés pour laisser place au vide. Impossible donc pour les usagers de se repérer ou de s’orienter… exactement le genre de situation que peut vivre un malade d’Alzheimer. Des bénévoles et des chercheurs de l’ICM étaient présents pour informer ensuite
les usagers sur l’ICM et les recherches menées sur l’ensemble des maladies neurologiques et neurodégénératives.

Campagne 2010

« La bande-annonce »

Publicis Conseil, partenaire historique de l’ICM, a conçu et produit en 2010 la campagne ‘pluri média’ (télévision, print, web et radio) de la Fondation : pour l’occasion, Richard Berry a réalisé un film (prod. WAM et Dog Production) mettant en scène Jean Reno et reprenant les codes traditionnels d’une bande-annonce de cinéma. Diffusé en formats 30s sur petit ecran et 60s sur grand ecran, ce film est le point d’orgue d’un dispositif qui compte également deux annonces presse et affiches, avec Michael Schumacher, membre fondateur et Michelle Yeoh, marraine de l’ICM. Ces supports sont diffusés gracieusement en presse et en affichage.

campagne2010

Campagne 2007

« Pourquoi l’ICM », par Luc Besson

À l’occasion de la journée mondiale contre la maladie d’Alzheimer en 2007, l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) a lancé sa campagne de communication, avec la diffusion au cinéma d’un film, réalisé et produit par Luc Besson (Europacorp), membre fondateur de l’ICM. Ce film a été décliné en huit versions françaises, variant de 48 secondes à 2 minutes.

Campagne 2005

« La baguette »