Équipes Scientifiques

Filtrer les résultats
Equipe « Développement du cerveau »
chef(s) d'equipe
Bassem HASSAN Chef d'équipe
L’équipe de Bassem Hassan s’intéresse aux mécanismes génétiques qui contrôlent le développement précoce du système nerveux, de la spécification des cellules à la formation des circuits de neurones, ainsi qu’aux mécanismes impliqués dans les maladies neurologiques en utilisant la drosophile comme modèle. En savoir plus
Equipe « Génétique et physiopathologie de l’épilepsie »
chef(s) d'equipe
Stephanie BAULAC Chef d’équipe
Eric LEGUERN Chef d'équipe
L’équipe d’Éric Leguern et de Stéphanie Baulac est passionnée par les syndromes épileptiques monogéniques qui sont non seulement un problème de santé, mais aussi un moyen direct et fiable d’identifier de nouvelles protéines et voies impliquées dans l’épileptogenèse et l’ictogenèse. L’équipe s’intéresse particulièrement aux épilepsies familiales focales, dysplasies focales corticales, épilepsies généralisées associées aux crises fébriles, encéphalopathies épileptiques  et aux formes récessives autosomiques d’épilepsies généralisées idiopathiques. En savoir plus
Equipe « Maladie d’Alzheimer, maladies à prions »
chef(s) d'equipe
Stephane HAIK Chef d'équipe Contacter par e-mail
Marie-Claude POTIER Chef d'équipe
L’équipe de Marie-Claude Potier et de Stéphane Haïk s’intéresse au rôle des lipides, en particulier du cholestérol et de l’Apolipoprotéine E (ApoE), dans la sécrétion et le transport neuronal du peptide Aß, dans les modifications endosomales qui se produisent au début de la maladie et dans les mécanismes de toxicité du peptide Aß identifiés in vivo. L’équipe de Stéphane Haïk étudie le développement des procédures de diagnostic pré-mortem des maladies à prions, la caractérisation des souches de prions humaines émergentes et les mécanismes moléculaires et cellulaires déterminant la sélection, la propagation et la pathogénécité de souches de prions dans le cerveau humain. En savoir plus
Equipe « Inhibition synaptique et auto-modulation des microcircuits du cortex cérébral »
chef(s) d'equipe
Alberto BACCI Chef d’équipe
L’équipe d’Alberto Bacci cherche à obtenir des informations plus détaillées sur les propriétés des interneurones du néocortex, à l’aide de techniques électrophysiologiques, cellulaires, biochimiques et morphologiques. L’objectif final de ses recherches est de comprendre le rôle fonctionnel de ces différents sous-types de neurones dans les circuits du cortex. En savoir plus
Equipe « Biotechnologie et biothérapie » (Bio-Modeling in Neurodegenerative Diseases)
chef(s) d'equipe
Philippe RAVASSARD Chef d'équipe
L’équipe de Philippe Ravassard vise à identifier et caractériser les composants génétiques impliqués dans l’étiopathologie de la maladie de Parkinson. Par le biais de modélisations in vitro et in vivo, nous effectuons une validation des éléments codant et non-codant identifiés afin de mettre en place de nouvelles stratégies thérapeutiques. En savoir plus
Equipe « Neuro-oncologie expérimentale »
chef(s) d'equipe
Marc SANSON Chef d'équipe
L’équipe du Pr. Marc Sanson s’intéresse à la biologie des tumeurs cérébrales primitives chez l’adulte, en particulier des gliomes et des lymphomes primitifs du système nerveux central. Ces tumeurs sont les cancers primitifs du cerveau les plus fréquents chez l’adulte. L’équipe s’est fixé les objectifs suivants : - L’identification de biomarqueurs moléculaires cliniquement pertinents via des corrélations génotype/phénotype - La compréhension des mécanismes moléculaires et des anomalies cellulaires impliqués dans l’oncogenèse des tumeurs cérébrales. - L’évaluation de nouvelles thérapies dans des modèles précliniques de glioblastomes (projet GlioTex). En savoir plus
Equipe « Développement oligodendrocytaire et interactions neurovasculaires »
chef(s) d'equipe
Jean-Leon THOMAS Chef d'équipe
Bernard ZALC Chef d’équipe
L’équipe de Jean-Léon Thomas et de Bernard Zalc s’intéresse au développement oligodendrocytaire dans le cerveau embryonnaire, en particulier à la spécification et à la migration des cellules précurseurs d’oligodendrocytes. Par ailleurs, étant donné que le développement du système nerveux central dépend d’interactions constantes entre les cellules neurales et le réseau vasculaire cérébral, l’équipe s’intéresse aux interactions neurovasculaires se produisant dans les niches neurogéniques et dans la substance blanche du cerveau normal ainsi que dans le contexte de pathologies neurales telles que la sclérose en plaques (SEP) et les gliomes. En savoir plus
Equipe « Mouvements anormaux et ganglions de la base : physiopathologie et thérapeutique expérimentale »
chef(s) d'equipe
Stephane LEHERICY Chef d'équipe
Marie VIDAILHET Chef d'équipe
L’équipe de Marie Vidailhet et de Stéphane Lehéricy a pour objectif d’étudier les réseaux corticaux et sous-corticaux mis en jeu dans le contrôle moteur et dans l’apprentissage normaux et pathologiques. Le contrôle moteur est exploré dans des conditions physiologiques chez des volontaires sains et chez des modèles expérimentaux et dans des conditions pathologiques chez des sujets sains après lésion virtuelle de différentes zones du cerveau ou chez des patients souffrant de troubles moteurs tels que la dystonie, le syndrome des mouvements en miroir ou la maladie de Parkinson. Le deuxième objectif de l’équipe est d’identifier des cibles potentielles pour développer des stratégies non invasives et adaptables. En savoir plus
Equipe « Dissection optogénétique des circuits spinaux sous-tendant la locomotion »
chef(s) d'equipe
Claire WYART Chef d'équipe
L’équipe de Claire Wyart cherche à comprendre comment les circuits spécifiques de la moelle épinière sont recrutés pour mettre en place une série d’actes locomoteurs complexes. La locomotion dépend de l’activité des circuits spinaux appelés Centre Générateur de Rythme (CGR) qui a été caractérisé par Sten Grilllner entre autres. Des données physiologiques, pharmacologiques et anatomiques, ont été utilisées pour construire des systèmes de connectivité pour des groupes de stimulation et d’inhibition d’interneurones, et de prédire comment ils génèrent des oscillations in vitro. Cependant une telle approche ne dévoile pas si les décharges d’un sous-groupe donné de neurones sont nécessaires et suffisantes pour générer un mouvement. L’équipe étudie la fonction des cellules spinales spécifiques par la manipulation à distance et l’enregistrement simultanés de l’activité neuronale pendant la surveillance du comportement chez un petit animal transparent, la larve du poisson zèbre. Claire Wyart a développé des méthodes sophistiquées pour contrôler optiquement l’activité des neurones in vivo. Ces méthodes s’appellent l’optogénétique. En savoir plus
Equipe « ARAMIS Modèles mathématiques et algorithmes pour le traitement des images et des signaux du cerveau humain »
chef(s) d'equipe
Olivier COLLIOT Chef d'équipe
Didier DORMONT Chef d'équipe
ARAMIS est une équipe commune entre le CNRS, l’Inria, l’Inserm et l’UPMC (Université Pierre et Marie Curie) au sein de l’ICM. L’objectif général de l’équipe est de concevoir de nouvelles approches mathématiques et informatiques pour l’étude de la structure du cerveau humain (en utilisant l’IRM anatomique et de diffusion) et de ses réseaux fonctionnels (en utilisant l’EEG et la MEG). L’objectif est de transformer les données brutes d’imagerie en des modèles formalisés tels que des modèles géométriques de la structure du cerveau, des modèles statistiques de populations, des graphes de connectivité… Ces approches permettent de définir de nouveaux biomarqueurs de pathologies, d’étudier les corrélations génotype/phénotype ou encore de caractériser les réponses fonctionnelles. Ces nouvelles approches sont appliquées à l’étude des pathologies du cerveau, en particulier les maladies neurodégénératives (maladie d’Alzheimer et autres démences), l’épilepsie, les troubles développementaux et pour construire des interfaces cerveau-machine. En savoir plus