Les maladies psychiatriques & Troubles du comportement

En France, les troubles psychiatriques touchent plus d'1 adulte sur 4 soit 27% de la population française. Les troubles les plus fréquemment rencontrés dans la population sont la dépression, les troubles bipolaires, la schizophrénie, les troubles anxieux et les addictions.
Ouvrir / fermer le sommaire

La santé mentale, composante essentielle de la santé est un état de bien-être, une aptitude de l’esprit à fonctionner normalement et répondre de manière appropriée aux stimuli de l’environnement. On parle alors de troubles mentaux lorsque cet état de bien-être est perturbé par des affections spécifiques (dépression, schizophrénie, troubles bipolaires). L’individu est alors dans l’incapacité de s’adapter aux situations difficiles voire douloureuses et de maintenir son équilibre psychique. 75% des affections apparaissent avant l’âge de 25 ans.

La recherche menée à l’ICM sur la santé mentale et les troubles psychiatriques concerne essentiellement les études sur la cognition, les émotions et le comportement, choix volontaire de l’Institut pour aborder la recherche translationnelle et ainsi utiliser l’ensemble des compétences pluridisciplinaires qui font la force et l’originalité d’un modèle tel que l’ICM.

Le cerveau est considéré comme le véritable chef d’orchestre de nos fonctions vitales, il nous permet de répondre à nos besoins primaires comme manger, respirer, ou encore se tenir debout. Néanmoins, il est considéré comme l’organe biologique le plus complexe car il est aussi le siège de nos émotions, de nos pensées. Il assure les fonctions cognitives et nous permet ainsi d’interagir avec notre environnement.

Pourquoi fait-on ce qu’on fait ? Comment nos émotions influencent-elles notre comportement ? Comment explique-t-on les mécanismes cérébraux quand notre santé mentale dysfonctionne ?

Les différentes maladies psychiatriques & troubles du comportement

En savoir plus sur la dépression
En savoir plus sur la schizophrénie
En savoir plus sur les TOC
En savoir plus sur l’Autisme

L’Unité de NeuroPsychiatrie Comportementale

Une approche innovante de prise en charge thérapeutique en psychiatrie

L’UNPC – Unité de NeuroPsychiatrie Comportementale est une nouvelle unité clinique montée récemment grâce à l’IHU-A-ICM dans le cadre des Investissements d’Avenir en collaboration étroite avec l’APHP/Pitié Salpêtrière.

Encore mal compris, les troubles du comportement peuvent être l’expression symptomatique de certaines maladies du cerveau et être à l’origine d’une rupture de parcours de soins dans la prise en charge du patient. L’objectif de cette unité de soins permet de mieux comprendre leur origine et les mécanismes de dysfonctionnement de ces troubles en réunissant neurologues, psychiatres et chercheurs. L’UNPC permet de suivre des patients nécessitant une approche neuropsychiatrie et de démarrer en parallèle des projets de recherche clinique notamment sur l’apathie et la motivation.

Le projet BRAiN’US

Aidez les chercheurs à faire connaissance avec vous !

BRAiN’ US est né à l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière-ICM. Cette application mobile, portée par Jean Daunizeau, Chargé de recherche Inserm et co-directeur de l’équipe « Motivation, Cerveau, Comportement » à l’ICM, ambitionne de recueillir des connaissances sur la manière dont le cerveau fonctionne.

Les données obtenues chez le sujet normal sont indispensables pour comprendre et mieux traiter les fonctions cérébrales (mémoire, attention, intuition, etc…) altérées chez le sujet malade (cf. anxiété, dépression, schizophrénie…).

En jouant avec l’application BRAiN’ US, en toute confidentialité, vous contribuez à une expérience scientifique unique. BRAiN’ US contient 8 tests ludiques, conçus sous la forme de jeux pour décomposer la manière dont le cerveau prend des décisions. Découvrez différents tests: le jeu des « 3 trains de retard » permettant d’évaluer votre mémoire de travail, « l’heure de rendez-vous » qui stimule votre capacité de raisonnement ou celui de « la poule difficile » pour évaluer votre capacité d’apprentissage. Le comportement de chaque joueur est ensuite analysé, avec celui des autres participants, grâce à des modèles mathématiques. Plus la communauté de joueurs est importante, plus les chercheurs pourront effectuer une synthèse précise des mécanismes mentaux élémentaires qui déterminent le comportement.

On ne peut pas soigner ce que l’on ne comprend pas. Faisons connaissance !

Télécharger gratuitement l’application BRAiN’US

Sources : ICM, Inserm, OMS