Applications de la recherche

Applications de la recherche

©ICM

Ouvrir / fermer le sommaire

L’ambition de l’ICM est non seulement de mener une recherche d’excellence, mais surtout de s’en servir comme socle pour participer à la mise au point de nouveaux traitements, en rendant utilisables les connaissances et les compétences de la recherche.

L’équipe des « Applications de la Recherche », composée de docteurs ayant travaillé dans l’industrie et de spécialistes de l’innovation et de la création de start-up, détecte les résultats scientifiques porteurs d’espoir, crée des partenariats avec les entreprises les plus performantes du secteur de la santé, protège par des brevets les « pépites » de la recherche et stimule les projets de développement de nouveaux médicaments.

Pour valoriser l’ensemble des travaux et permettre aux chercheurs de l’Institut de créer leur « start-up », l’incubateur iPEPS-ICM établit une passerelle entre la recherche et les applications concrètes qui en résultent. Cette valorisation des connaissances et savoir-faire permet de créer rapidement des applications médicales à partir des fruits de la recherche. Elle doit assurer l’autonomie et la compétitivité de l’ICM.

Transformer les connaissances et valoriser la recherche

L’ICM bénéficie du prestigieux label « Institut Carnot » et, en tant que tel, est soutenu dans sa stratégie de développement de partenariats industriels. L’équipe des Applications de la Recherche met en place, grâce à ce soutien, une démarche proactive de détection des innovations issues de la recherche à l’ICM et de collaboration avec l’industrie.

En 2014, 70 accords de partenariat ont été signés dont 20 nouvelles collaborations scientifiques, par exemple avec la société californienne Ultragenyx pour une étude clinique de Phase II sur une molécule identifiée par l’ICM et l’Inserm comme efficace contre la maladie de Huntington. Un effort tout particulier a été apporté à la qualité de gestion partenariale afin de dynamiser le travail en équipe et de fidéliser les partenaires industriels (dont près de la moitié sont internationaux).

En 2014, sept nouveaux brevets innovants et prometteurs ont été déposés : des molécules thérapeutiques pour prévenir la neurodégénerescence des neurones ou traiter des tumeurs du cerveau, une méthode basée sur la lecture de l’activité cérébrale pour améliorer la qualité du sommeil, une molécule qui régule l’impulsivité et un dispositif de mesure des dysfonctionnements du cervelet retrouvés dans différentes ataxies et dans la sclérose en plaque, enfin, une nouvelle utilisation innovante d’un médicament déjà existant.

L’ICM a également mis en place une nouvelle approche de prospection pour proposer aux grands groupes internationaux des projets bien ciblés de recherche appliquée.