Equipes scientifiques

Page précédente

Equipe « Comportement, émotion et ganglions de la base »

Presentation

Le programme de recherche de l’équipe de Luc Mallet repose sur la confrontation des données expérimentales et psychopathologiques dans les troubles neuropsychiatriques impliquant les ganglions de la base en combinant les approches anatomiques, comportementales et physiologiques. Sur la base d’un atlas 3D histologique unique, son équipe peut combiner les données de l’électrophysiologie et de la neuroimagerie avec des informations anatomiques précises afin de modéliser les différents circuits impliqués et leurs interactions. En parallèle, Luc Mallet teste des hypothèses thérapeutiques novatrices dans le cadre d’essais cliniques ou chez des modèles expérimentaux.

 

Ce programme de recherche implique à la fois des participants volontaires sains et des patients souffrant de la maladie de Parkinson, du syndrome de Gilles de la Tourette, de trouble obsessionnel compulsif, de dépression ou de dépendance à la cocaïne qui participent à des protocoles cliniques expérimentaux.

Ganglions de la base et phénotypes comportementaux

Notre recherche fondamentale vise à comprendre le rôle des circuits de ganglions de la base dans les comportements sains et pathologiques. Les observations empiriques et les considérations théoriques ont permis d’identifier quatre processus clés guidant notre approche. Nous avons recours à des tâches comportementales spécialement conçues qui mettent en œuvre ces processus de façon isolée ou combinée chez des volontaires sains et chez des patients, chez qui nous collectons des données comportementales, physiologiques, de neuroimagerie ou électrophysiologiques dans le laboratoire, en salle d’opération ou au chevet du patient, mais aussi dans des conditions plus naturelles.

 

Anatomie des ganglions de la base et connectivité

Pour évaluer la pertinence/le poids fonctionnels des voies décrites de façon anatomique, l’équipe effectue des enregistrements électrophysiologiques synchrones du cortex (EEG/MEG), du NST et du striatum (unité unique préopératoire et potentiel de champ local). L’observation des effets de la stimulation à haute fréquence de ces structures des ganglions de la base sur l’activité d’autres ganglions de la base et de régions du cortex devrait aussi permettre de mieux comprendre les mécanismes de SCP. La mesure de la connectivité fonctionnelle effectuée par IRM au repos et pendant une tâche comportementale combinée à des analyses basées sur l’atlas seront également collectées chez des sujets sains et des patients (atteints de TOC et souffrant d’addiction) pour explorer les changements susceptibles d’être liés à la maladie dans le circuit lobe frontal-ganglions de la base.

L’atlas des ganglions de la base va être étendu par l’ajout de nouvelles structures cérébrales dans les régions du cerveau particulièrement ciblées dans le cadre de la SCP. Ces développements de l’atlas seront réalisés grâce à l’acquisition d’IRM (séquences T1/T2 anatomiques et DTI) obtenues chez des volontaires sains.

 

Thérapeutique expérimentale

L’équipe de Luc Mallet développe un ensemble de nouvelles approches thérapeutiques, des interventions externes/environnementales aux interventions neurochirurgicales hautement invasives ciblant le substrat neural de la pathologie (stimulation cérébrale profonde). Combinées à des approches expérimentales et à des techniques adaptées, ces approches devraient permettre de mieux comprendre ces troubles. De plus, des expériences seront menées sur des modèles expérimentaux des pathologies étudiées, aussi bien pour améliorer la connaissance de la pathophysiologie que pour proposer de nouvelles options thérapeutiques.

Plus d’informations : retrouvez le site de l’équipe « Comportement, émotion et ganglions de la base ».

Principales publications

  • Burbaud P., Clair A.H., Langbour N., Fernandez-Vidal S., Goillandeau M., Michelet T., Bardinet E., Chereau I., Durif F., Polosan M., Chabardes S., Fontaine D., Magnie-Mauro M.N., Houeto J.L., Bataille B., Millet B., Verin M., Baup N., Krebs M.O., Cornu P., Pelissolo A., Arbus C., Simonetta-Moreau M., Yelnik J., Welter M.L., Mallet L.; French Stimulation dans le Trouble Obsessionnel Compulsif Study Group. Neuronal activity correlated with checking behaviour in the subthalamic nucleus of patients with obsessive-compulsive disorder. Brain. 2013 Jan;136(Pt 1):304-17. ( > lien vers la publication )
  • Mallet L., Mesnage V., Houeto J.L., Pelissolo A., Yelnik J., Behar C., Gargiulo M., Welter M.L., Bonnet A.M., Pillon B., Cornu P., Dormont D., Pidoux B., Allilaire J.F., Agid Y. Compulsions, Parkinson’s disease, and stimulation. Lancet. 2002 Oct 26;360(9342):1302-4. ( > lien vers la publication )
  • Mallet L., Polosan M., Jaafari N., Baup N., Welter M.L., Fontaine D., du Montcel S.T., Yelnik J., Chereau I., Arbus C., Raoul S., Aouizerate B., Damier P., Chabardes S., Czernecki V., Ardouin C., Krebs M.O., Bardinet E., Chaynes P., Burbaud P., Cornu P., Derost P., Bougerol T., Bataille B., Mattei V., Dormont D., Devaux B., Verin M., Houeto J.L., Pollak P., Benabid A.L., Agid Y., Krack P., Millet B., Pelissolo A.; STOC Study Group. Subthalamic nucleus stimulation in severe obsessive-compulsive disorder. N Engl J Med. 2008 Nov 13;359(20):2121-34. ( > lien vers la publication )
  • Mallet L., Schupbach M., N’Diaye K., Remy P., Bardinet E., Czernecki V., Welter M.L., Pelissolo A., Ruberg M., Agid Y., Yelnik J. Stimulation of subterritories of the subthalamic nucleus reveals its role in the integration of the emotional and motor aspects of behavior. Proc Natl Acad Sci U S A. 2007 Jun 19;104(25):10661-6. ( > lien vers la publication )
  • Morgieve M., N’diaye K., Haynes W.I., Granger B., Clair A.H., Pelissolo A., Mallet L. Dynamics of psychotherapy-related cerebral haemodynamic changes in obsessive compulsive disorder using a personalized exposure task in functional magnetic resonance imaging. Psychol Med. 2013 Sep 4:1-13. ( > lien vers la publication )
En savoir plus Masquer

Membres de l'équipe