Un atlas dédié au cerveau, publié par Glénat, Le Monde et l'ICM !

Mis en ligne le 3 décembre 2018
Ouvrir / fermer le sommaire

Ce Grand atlas du cerveau, élaboré en collaboration avec l’ICM, permet au lecteur de comprendre le fonctionnement du cerveau, cet organe fascinant souvent méconnu.

Ce Grand Atlas du cerveau, élaboré en collaboration avec des chercheurs de l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière, des experts en neurosciences français et internationaux, et avec le concours du journal Le Monde, révèle de nombreuses facettes nouvelles du cerveau et permet de mieux comprendre le fonctionnement de cet organe encore méconnu. Le cerveau, véritable chef d’orchestre du corps humain, représente un système incroyablement complexe. L’objet de cet atlas est de lever une part du mystère entourant l’organisation et l’activité du cerveau en s’appuyant sur les toutes dernières recherches en la matière.
Des premières observations faites par l’Homme préhistorique à l’explosion des sciences cognitives au XXe siècle, l’ouvrage offre un panorama complet de la recherche cérébrale à travers l’Histoire, en rendant surtout compte des découvertes les plus récentes. Au-delà de la connaissance scientifique, celles-ci bousculent nos conceptions sur l’identité, la différenciation individuelle, la nature de l’âme, en questionnant notre rapport au cerveau et à la vie.
Quelle est l’organisation générale du système nerveux central ? Comment se forment les grands réseaux qui le constituent ? Comment les neurones fonctionnent-ils, quels sont leurs modes de communication au sein du cerveau ? A quoi correspond la plasticité cérébrale ? Les textes précis des neuroscientifiques réunis par l’ICM sous la direction de Richard Frackowiak, Bassem Hassan, Jean-Claude Lamielle et Stéphane Lehéricy apportent des réponses claires à ces questions fondamentales, toujours illustrées par des schémas, des IRM, des scans et des photographies infiniment belles produites par les technologies de pointe en imagerie cérébrale.
Le cerveau est le siège de nombreuses fonctions essentielles de notre vie : les fonctions motrices et sensorielles, l’attention, le langage, le sommeil, la conscience, la mémoire, les émotions ou encore la réflexion et la prise de décision. Les avancées scientifiques récentes de la recherche sont spectaculaires, mais nous ne sommes encore qu’au début de cette formidable aventure qui mènera à une compréhension globale des facultés du cerveau, à l’amélioration des thérapies contre les pathologies qui l’affectent, et qui ouvrira la voie demain pour élargir encore l’horizon des possibles.

À propos :
RICHARD FRACKOWIAK, neurologue et clinicien-chercheur est spécialiste en maladies cognitives. Formé en Angleterre à Cambridge, il a travaillé au Royaume-Uni, en Suisse et en France. À la retraite, il habite Paris, mais garde des postes professoraux à Lausanne et à Londres. La production scientifique de ce pionnier de l’imagerie du cerveau humain a été reconnue par plusieurs prix et reste fortement citée.

STÉPHANE LEHÉRICY est professeur de neuroradiologie à la Pitié-Salpêtrière, directeur du CENIR (Centre de neuroimagerie de recherche) et chef d’équipe à l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière. Son domaine de recherche concerne l’étude structurelle et fonctionnelle du cerveau humain normal et pathologique. Il se concentre plus particulièrement sur l’anatomie fonctionnelle des ganglions de la base du cerveau humain et sur les troubles du mouvement.

BASSEM HASSAN, directeur de recherche de l’Inserm et chef d’équipe à l’Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière (ICM) à Paris, est un neurobiologiste de renommée mondiale. Formé aux États-Unis, il a également travaillé en Belgique et depuis 2016 en France. Ses recherches visent à comprendre comment l’information génétique est traduite en instructions moléculaires qui dirigent le développement du cerveau. Il a reçu plusieurs prix pour son travail sur les mécanismes fondamentaux du développement cérébral.

JEAN-CLAUDE LAMIELLE est un témoin, une mémoire et un acteur reconnu dans la révolution de l’Image et de l’Imagerie du corps humain. Il créa le plus important Centre de Ressources (CNRI) au service de l’Enseignement, de l’Education, de l’Information et de la Recherche en mutualisant les corpus d’imageries dans le monde entier et fonda une unité de Recherche à la Pitié-Salpêtrière. Il fut l’auteur de l’exposition inédite l’Homme transparent au Palais de la Découverte à Paris.