BRAIN BOOSTER AWARDS : NOS JEUNES ONT DU TALENT

Recherche Mis en ligne le 29 février 2016
Ouvrir / fermer le sommaire

Faire émerger des projets de recherche originaux, multidisciplinaires, audacieux et innovants portés par les jeunes talents de l’ICM, grâce au soutien du Groupe Bolloré, est le pari du Brain Booster Challenge de l’ICM.

Cette année, 60 doctorants et post-doctorants issus du monde entier et travaillant au sein de différentes équipes de l’ICM se sont réunis pendant 3 jours pour partager leurs travaux de recherche, leurs visions des neuroscience et leurs envies pour l’avenir.

Ce brainstorming a conduit à l’émergence de nouveaux projets collaboratifs. Sept projets, après maturation et finalisation, ont été présentés devant un comité de sélection qui en a retenu trois en fonction de critères de pertinence, d’impact scientifique, de transversalité et d’originalité.

Grâce au soutien du groupe Bolloré, ces projets de recherche créatifs et originaux pourront être mis en œuvre en 2016. Ces jeunes chercheurs contribueront ainsi aux prochaines avancées scientifiques porteuses d’espoirs pour les nombreux patients atteints de pathologies du système nerveux.

Brain Booster Challenge c’est :

  • 3 jours de workshop
  • 60 doctorants et post-doctorants
  • 7 projets développés
  • 3 projets retenus
  • 1 mécène
  • 1 an pour finaliser chaque projet

Les projets retenus :

Une nouvelle approche pour étudier la schizophrénie et tester de nouvelles solutions thérapeutiques.
par :
Cristina DONATO, étudiante en 1ère année de doctorat dans l’équipe d’Alberto Bacci
Martin MONTMERLE, étudiant en 2ème année de doctorat dans l’équipe d’Alberto Bacci
Benjamin GALET, étudiant en 1ère année de doctorat dans l’équipe de Philippe Ravassard

Une nouvelle façon de populariser les neurosciences.
par :
Maxime BOUTRY, étudiant en 2ème année de doctorat dans l’équipe d’Alexis Brice
Cynthia LEFEBVRE, étudiante en 2ème année de doctorat dans l’équipe Séverine Boillée
Emilie POIRION, étudiante en 1ème année de doctorat dans l’équipe de Catherine Lubetzki et Bruno Stankoff
Charles SANSON, étudiant en 2ème année de doctorat dans l’équipe d’Anne Baron et Brahim Nait Oumesmar

Une nouvelle technique pour améliorer la visualisation des fibres du cerveau afin de prédire, diagnostiquer et traiter les maladies neurodégénératives.
par :
Isaac Adanyeguh, étudiant en 3ème année de doctorat dans l’équipe d’Alexis Brice
Fatma Gargouri, étudiant en 3ème année de doctorat dans l’équipe de Stéphane Lehéricy
Lizbeth Mondragon, étudiante en 2ème année de doctorat dans l’équipe de Luc Mallet
Elise Marsan, étudiante en 3ème année de doctorat dans l’équipe de Stéphanie Baulac et Eric LeGuern
Sophie Sébille, étudiante en 2ème année de doctorat dans l’équipe d’Etienne Hirsch