UNE CHERCHEUSE DE L’ICM, LAURÉATE DU PRIX BOUVET-LABRUYÈRE 2019

Mis en ligne le 10 avril 2019

© Fondation de France / Anthony Guerra

Ouvrir / fermer le sommaire

 

Le 28 Mars dernier, Lamia BOUSLAMA, enseignante-chercheuse au sein de l’équipe « PLASTICITÉ ET RÉGÉNÉRATION DE LA MYÉLINE » à l’ICM, a reçu le prix Bouvet-Labruyère 2019.

Chaque année depuis huit ans, la Fondation Marie-Ange Bouvet-Labruyère remet un prix à un.e jeune chercheur.se de l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière pour soutenir les travaux présentant un caractère innovant sur la sclérose en plaques et les maladies de la myéline. Cette année c’est Lamia BOUSLAMA, chercheuse au sein de l’équipe de Brahim NAIT OUMESMAR et Violetta ZUJOVIC, qui a été récompensée pour le caractère innovant de ses travaux.

 

Remise des prix le 28 Mars 2019 à la Fondation de France. © Fondation de France / Anthony Guerra

C’est à l’unanimité que le comité de sélection a décidé de lui attribuer le prix Bouvet-Labruyère 2019 pour son projet qui a pour objectif de comprendre comment la dynamique du cytosquelette d’actine est régulée dans les oligodendrocytes au cours de la myélinisation et la remyélinisation. Dans ce contexte, elle étudie plus particulièrement les fonctions de la protéine PAK1, un régulateur majeur du cytosquelette.

La Fondation Marie-Ange Bouvet-Labruyère, a été créée en 2005 par les quatre enfants de Madame Bouvet-Labruyère. Sa mission est de soutenir la recherche sur la sclérose en plaques et les maladies de la myéline menée au sein de l’ICM. En particulier la fondation souhaite encourager les projets innovants.

A l’initiative de la famille Bouvet, la Fondation Marie-Ange Bouvet-Labruyère, sous égide de la Fondation de France, a créé ce prix de recherche en 2011. Il s’agit du premier prix de recherche soutenu par des mécènes à l’ICM.

Nous remercions vivement la famille Bouvet pour sa confiance et son engagement durable à nos côtés.