Conférence Laïcité et liberté du chercheur à l’ICM

Événement Mis en ligne le 15 mars 2015
Ouvrir / fermer le sommaire

Jeudi 15 Janvier 2015, l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière a eu le privilège d’accueillir l’un des Membres fondateurs de l’ICM, le Député, et ancien Ministre, Jean Glavany, ainsi que Guillaume Lecointre, zooligiste et systématicien. Ils étaient les invités d’honneur des conférences « Science, Art et Culture », organisées à l’initiative du Pr Yves Agid, Membre Fondateur de l’ICM. A cette occasion, ils sont intervenus sur le sujet « Laïcité et liberté du chercheur ».

 

 

 

 

Jean Glavany fut le chef de cabinet de François Mitterrand de 1981 à 1988. Puis il devint tour à tour maire, député et ministre. Il siège encore aujourd’hui à l’Assemblée Nationale.

 

Jean Glavany a montré toute la complexité de définir le principe de la laïcité : « Ce concept n’est pas univalent, simple, simpliste encore moins. Je vais essayer de vous donner ma définition de la laïcité, après des années, des décennies de travail sur le sujet, de réflexions et d’écrits : la laïcité, c’est l’application à nos consciences, ce que nous avons de plus intime, du triptyque Républicain : liberté, égalité, fraternité. La laïcité c’est d’abord la liberté de conscience, qui est proclamé par l’article 1 de la loi de 1905. […] La liberté de croire ou de ne pas croire »

 

 

Guillaume Lecointre a ensuite pris la parole en tant que Professeur au Muséum national d’Histoire naturelle et ancien collaborateur de la rubrique scientifique de Charlie Hebdo pendant 10 ans.
 
Il a entamé sa présentation en citant quatre sens du mot « science» puis a poursuivi en expliquant la manière dont s’exprime la liberté du chercheur au vu des différentes significations de ce mot. Pour lui « il n’y a pas de délimitation à l’inventivité. »
 
La conférence a été suivie d’un concert de jazz avec Clément Thirion à la contrebasse, Patrick Chenais à la batterie et Jérôme Yelnik au piano.