Du nouveau pour l’étude des maladies de la myéline !

Recherche Mis en ligne le 25 avril 2017
Ouvrir / fermer le sommaire

Une nouvelle stratégie pour générer des oligodendrocytes à partir de cellules souches induites ? C’est le résultat d’une étude collaborative impliquant l’équipe d’Anne Baron-Van Evercooren à l’ICM. Ces cellules produites en laboratoire pourraient représenter un intérêt majeur pour la compréhension des maladies de la myéline comme la sclérose en plaque ou les leucodystrophies mais également pour le développement de nouvelles options thérapeutiques.

Les oligodendrocytes sont les cellules du système nerveux central responsables de la production de la myéline, la gaine isolante qui assure la bonne transmission des informations au travers des neurones et qui est détruite dans certaines pathologies.

A l’heure actuelle, certains espoirs de solutions thérapeutiques comme les thérapies remyélinisantes ou les immunothérapies, qui modulent l’action du système immunitaire, sont ralentis dans leur avancée du fait du manque de modèle cellulaire humain, en particulier d’oligodendrocytes.

Et c’est là qu’interviennent les chercheurs ! Ils sont partis de cellules souches pluripotentes induites, les iPS. Ces cellules, développées en laboratoire, ont la capacité de se transformer en différentes cellules de l’organisme comme des cellules de foie, de muscle ou encore des neurones pour peu qu’elles soient exposées aux bons signaux. Ils ont ensuite mis en place un protocole associant trois molécules majeures pour le développement de l’oligodendrocyte, SOX10, OLIG2 et NKX6.2, permettant de générer de manière rapide et efficace des oligodendrocytes humains à partir d’iPS.

Ces oligodendrocytes « induits » ont montré des capacités de myélinisation du système nerveux dans des modèles murins, au cours du développement et dans la moelle épinière démyélinisée chez l’adulte.

Cette découverte constitue une avancée importante pour la modélisation des maladies de la myéline et leur meilleure compréhension, mais aussi pour tester le potentiel thérapeutique de nouveaux composés pro-myélinisants.

Source
Rapid and efficient generation of oligodendrocytes from human induced pluripotent stem cells using transcription factors. Ehrlich M, Mozafari S, Glatza M, Starost L, Velychko S, Hallmann AL, Cui QL, Schambach A, Kim KP, Bachelin C, Marteyn A, Hargus G, Johnson RM, Antel J, Sterneckert J, Zaehres H, Schöler HR, Baron-Van Evercooren A, Kuhlmann T. Proc Natl Acad Sci U S A. 2017 Mar 14;114(11):E2243-E2252.