Lancement de l'Inria Project Lab Neuromarkers

Recherche Mis en ligne le 6 novembre 2017
Ouvrir / fermer le sommaire

Le nouvel Inria Project Lab (IPL) Neuromarkers a été lancé mardi 31 octobre à l’ICM. Ce projet, qui réunit plusieurs équipes de recherche, vise à concevoir de nouvelles approches informatiques et statistiques pour la prédiction et l’étude de l’évolution des maladies neurodégénératives.

Mardi 31 octobre 2017, Alexis Brice, Directeur Général de l’ICM, Antoine Petit, Président-Directeur Général d’Inria, Isabelle Ryl, Directeur du centre de recherche de Paris et François Sillion, Directeur Général délégué à la science, étaient présents pour le lancement du nouvel IPL Neuromarkers.

Ce projet de grande ampleur réunit les expertises multidisciplinaires de 5 équipes d’Inria et de 5 équipes de l’ICM, dans les domaines de l’apprentissage statistique, l’imagerie cérébrale, la bioinformatique, la modélisation de connaissances, la génomique et les maladies neurodégénératives.

 

« Ce nouvel IPL va nous permettre d’envisager une nouvelle médecine, et d’en être les acteurs. Cela en organisant les bases de données, leur analyse, et la modélisation de ces données, qui serviront la médecine de précision. Nous allons relever ce défi ensemble avec l’Inria, dans un plein esprit de collaboration, et pour compter dans le paysage des nouvelles sciences. » – Alexis Brice, Directeur Général de l’ICM.

 

Le traitement de ces maladies rencontre aujourd’hui des freins importants, dues à la difficulté de comprendre leurs développements et leurs origines. A partir des données issues d’essais thérapeutiques, des techniques d’imagerie cérébrale ou des technologies d’étude de l’ADN, l’objectif de l’IPL Neuromarkers est de concevoir des biomarqueurs d’imagerie des maladies neurodégénératives pour les essais cliniques et d’étudier les associations génétiques. Cela afin de comprendre les altérations précoces qui surviennent dans ces maladies.

 

« Le virage d’Inria vers la médecine montre l’importance de ce sujet aujourd’hui. Nous devons être capable de comprendre les vrais enjeux scientifiques et de santé, et de créer une synergie entre les différentes équipes de recherche. Les sujets abordés dans cet IPL sont passionnants, et très importants d’un point de vue social et sociétal. » – Antoine Petit, Président-Directeur Général d’Inria.

 

« Nous sommes face à un véritable défi médical et sociétal : pour pouvoir développer de nouveaux traitements, il est indispensable d’intégrer ces données multimodales, ce qui s’avère aujourd’hui encore complexe. C’est là toute l’importance de ce projet. » – Olivier Colliot, Co-directeur de l’équipe Aramis à l’ICM.

 

« Les approches informatiques et mathématiques sont maintenant centrales dans les neurosciences. Ce projet va permettre de concevoir des approches d’analyse innovantes, qui seront mises à la disposition des neuroscientifiques. » Stanley Durrleman – Co–directeur de l’équipe Aramis et coordinateur du Centre de Neuroinformatique de l’ICM.

 

Inria est particulièrement impliqué dans le volet statistique et bioinformatique, et l’ICM apporte son expertise dans le domaine des maladies neurodégénératives, plus spécifiquement sur la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, la démence fronto-temporale et la sclérose en plaques.

 

Galerie photo