L’Académie des sciences décerne le second Prix Halphen au Professeur Luc Mallet

Recherche Mis en ligne le 3 décembre 2015
Ouvrir / fermer le sommaire

Le 24 novembre 2015, la Fondation Philippe et Maria Halphen et l’Académie des sciences ont choisi de récompenser le Professeur Luc Mallet, chef de l’équipe « Comportement, émotion et ganglions de la base » à l’ICM , pour ses travaux remarquables développés dans le domaine de la recherche neuroscientifique concernant les Troubles Obsessionnels Compulsifs (TOC).

Pour sa seconde édition, le prix 2015 de la Fondation Halphen, d’un montant de 15 000 euros, visait à récompenser des travaux de recherche de niveau international dans le domaine de la physiopathologie de la dépression et des troubles anxieux intégrant une approche expérimentale pré-clinique ou clinique et de préférence translationnelle.

A propos de Luc Mallet

Luc Mallet est responsable de l’équipe Comportement, émotion et ganglions de la base à l’ICM et psychiatre au sein du service de psychiatrie et au Centre d’investigation clinique en neurosciences de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Il est également Professeur de psychiatrie aux Hôpitaux Universitaires Henri Mondor et Albert Chenevier de Créteil, Professeur associé à l’Université de Genève.

Les travaux de Luc Mallet visent à identifier les processus de traitement de l’information au sein des ganglions de la base en relation avec la psychopathologie et à développer des thérapies innovantes pour des troubles sévères et résistant au traitement médical. Grâce à son expertise, les résultats obtenus par M. Luc Mallet permettent aujourd’hui de mieux comprendre comment les symptômes du TOC surviennent (combinaison des approches en psychologie expérimentale, en imagerie, en biologie chez l’homme et chez l’animal).

Ses travaux mettent également en évidence, via une approche translationnelle, clinique et expérimentale, les moyens de mieux traiter la maladie grâce à l’exploration des mécanismes de traitements existants et leur optimisation. Enfin, pour compléter les dispositifs thérapeutiques, le programme de recherche récompensé suggère que le handicap du TOC pourrait être mieux combattu, en développant une approche au carrefour entre les neurosciences et l’anthropo-sociologie, en utilisant les nouveaux outils offerts par la technologie moderne pour optimiser les traitements, personnaliser la prise en charge et éviter l’isolement du patient.

C’est la seconde année que la Fondation Philippe et Maria Halphen décerne le Prix Halphen. En 2016, le montant du Prix s’élèvera à 20 000€ afin d’ honorer un nouveau chercheur français et encourager son équipe à perserver et à trouver de nouveaux traitements pour la recherche en santé mentale.

Galerie photo