Luce Dauphinot, Médaille de cristal 2016 du CNRS

Recherche Mis en ligne le 12 septembre 2016
Ouvrir / fermer le sommaire

Luce Dauphinot, ingénieure CNRS dans l’équipe de Stéphane Haïk et de Marie-Claude Potier à l’ICM, est lauréate 2016 de la médaille de cristal du CNRS, pour ses travaux sur les cellules uniques.

Grâce aux travaux novateurs de Luce Dauphinot en biologie moléculaire de la cellule unique, l’analyse génomique a fait d’importants progrès. En effet, cette analyse était jusqu’à présent réalisée principalement sur des populations de cellules et non sur des cellules uniques.

Après avoir conçu en 2004 un système microfluidique pour piéger des cellules individuelles, Luce Dauphinot a réussi à décrypter le transcriptome de neurones embryonnaires de souris. La chercheuse a ensuite créé une plateforme pour l’analyse à haut débit de cellules individuelles.

Cette réalisation a donné lieu à des publications, à un prix au congrès Microtechnologies in Medecine and Biology ainsi qu’à un brevet CNRS européen. Mettant toute son énergie à le valoriser, Luce Dauphinot a obtenu un financement de la SATT Lutech et noué deux partenariats industriels grâce auxquels elle a pu réaliser un prototype semi-industriel de son dispositif.

L’ICM félicite Luce Dauphinot pour cette distinction et lui exprime toute sa reconnaissance pour ses travaux innovants.