La lutte contre la sédentarisation, grande cause nationale ? Un collectif s'engage.

Mis en ligne le 8 août 2018
Ouvrir / fermer le sommaire

Un enjeu de santé publique.

 

Le collectif « Pour une France en forme » composé d’experts indépendants issus du monde du sport, de la santé et des médias, s’est formé dans l’objectif d’alerter les pouvoirs publics et le grand public sur les dangers d’une sédentarisation insidieuse qui touche aujourd’hui tous les âges. Ces experts n’hésitent pas à parler d’épidémie qui est responsable, selon l’OMS, de près de 10% des décès en France.

 

Tous sédentaires, même les enfants !

 

Sur les 11 pistes proposées pour remédier à ce fléau, une attention particulière est portée à la question des enfants, adolescents et jeunes adultes qui, d’après une communication de la la Fédération Française de Cardiologie, ont perdu en 40 ans un quart de leur capacité cardio-pulmonaire.

les mauvaises habitudes de vie de nos sociétés modernes créent, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, des générations d’adolescents sédentaires et inactifs qui subissent une véritable régression physiologique.
Là où un collégien moyen mettait 3 minutes pour courir six cents mètres, il lui faut une minute de plus aujourd’hui !
…nous explique la tribune publiée.

Le collectif demande que cette lutte contre la sédentarisation soit reconnue Grande Cause nationale, en s’appuyant notamment sur la dynamique des Jeux Olympiques qui auront lieu en France en 2024, dans l’espoir de faire bouger les Français.

Portrait de Gérard Saillant dans ses bureaux de l’ICM – Hôpital de la Pitié-Salpêtrière – Paris

Parmi les membres de ce collectif, on trouve les noms de Professeurs de médecine (Gérard Saillant, président de l’ICM,   Jean-François Toussaint, Daniel Rivière, François Carré, Martine Duclos), de Valérie Fourneyron, de Michel Cymès, de Marc Lièvremont.