LA STARTUP AD SCIENTIAM, HEBERGEE A L’ICM, ANNONCE LA VALIDATION CLINIQUE DE SA SOLUTION MSCOPILOT®

Mis en ligne le 22 novembre 2018
Ouvrir / fermer le sommaire

MSCopilot®, la solution d’Ad Scientiam de suivi des patients atteints de sclérose en plaques, a été cliniquement comparée aux tests standards du Multiple Sclerosis Functional Composite (MSFC).

Ces résultats viennent couronner un effort de R&D de 4 ans : MSCopilot® est aujourd’hui un dispositif médical logiciel de classe I, marqué CE, dédié au suivi des patients atteints de sclérose en plaques. Il a été développé en collaboration avec des médecins et des patients et a reçu un soutien institutionnel de Roche France.

Après une étude de preuve de concept chez 30 patients en 2016, Ad Scientiam vient de finaliser une vaste étude multicentrique visant à comparer les scores mesurés par le MSFC à ceux calculés par les algorithmes de MSCopilot®.
Réalisée dans 11 centres experts SEP, cette étude a recruté 146 patients et 76 volontaires sains, qui ont successivement passé les tests standards sur papier puis les tests digitaux sur smartphone.

Lors d’une conférence de presse avec le Pr. Lubetzki et le Dr. Maillart, investigatrice principale de l’étude, Ad Scientiam a confirmé que le critère principal et tous les critères secondaires avaient été atteints. MSCopilot® s’est avéré aussi sensible et spécifique que le MSFC pour distinguer les patients des volontaires sains, avec de très fortes corrélations entre les deux scores.
La performance du score MSCopilot était constante quelle que soit la forme de SEP (rémittente ou progressive), l’âge, le sexe ou encore le score EDSS (Expanded Disability Status Scale).

L’acceptabilité de la solution a également été très bonne. Plus de 80% des patients pensent que MSCopilot® pourrait améliorer la gestion de leur SEP et l’utiliseraient facilement à domicile, au moins une fois par mois.

Ces résultats ont été présentés lors du Congrès Européen sur la SEP (ECTRIMS) en octobre à Berlin et une publication est en cours de soumission dans une revue à comité de lecture.
« Avec seulement 4 tests, le score MSCopilot® rassemble infiniment plus de variables que les tests standard, ce qui enrichit les données fournies au clinicien. », déclare Morgane Vallée, biostatisticienne chez Ad Scientiam.
« De nouveaux procédés de machine learning ont été mis en œuvre pour évaluer la validité du score ainsi obtenu », ajoute Fabien Bertillot, data-scientist.

L’ambition d’Ad Scientiam est maintenant de concevoir un outil de médecine digitale personnalisé pour le suivi et la prédiction de l’évolution du handicap chez les patients SEP. Pour y parvenir, Ad Scientiam peut compter sur le soutien de deux partenaires majeurs :
Le centre de neuro-informatique de l’ICM, à travers l’équipe de recherche ARAMIS (Stanley Durrleman et Olivier Colliot) et la plateforme de gestion et d’analyse de données iCONICS, développant des méthodes mathématiques de pointe appliquées aux neurosciences,
Microsoft, qui apportera son expertise et ses solutions de stockage et de traitement de données massives.

Fort de cette validation scientifique renforcée, Ad Scientiam va pouvoir accélérer le déploiement de MSCopilot® en France et préparer son extension à l’international.

 

 

Ad Scientiam emploie 25 personnes dans ses deux sites en France (hôpital de la Pitié-Salpêtrière et au sein de l’incubateur iPEPS-ICM à STATION F) et aux États-Unis (Seattle).