The move Europe 2018, une expérience unique : apprendre la sémiologie neurologique par le mime

Événement Mis en ligne le 28 juin 2018
Ouvrir / fermer le sommaire

Le jeudi 12 juillet prochain, l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière accueille la deuxième édition de The Move Europe organisée par la Sorbonne Université et la Fondation Hippocrène.

Le concept « The Move » est simple : il s’agit d’enseigner la neurologie aux étudiants en médecine en utilisant le mime. Les étudiants jouent ainsi des saynètes au cours desquelles ils reproduisent les manifestations des maladies neurologiques. Afin d’apporter de la nouveauté et de l’efficacité, nous avons repris le scénario et certains éléments de l’émission télévisée « The Voice », en remplaçant le chant par le mime, rendant ainsi l’apprentissage non seulement concret, mais aussi joyeux, moderne et ludique. Chaque saison se termine par un tournoi amical auquel sont présent coachs (enseignants) et étudiants. Les syndromes sont tirés au sort, et les groupes d’étudiants s’affrontent en « battles » successives, jouant les saynètes qu’ils ont inventées et répétées. Quand toutes les battles sont jouées, le jury composé de l’ensemble des coachs désigne l’équipe vainqueur selon deux critères : l’authenticité médicale (du patient et du médecin) et l’originalité du scénario.

Dans un article paru cette semaine dans Journal of the Neurological Sciences, l’équipe du Pr Flamand-Roze de la faculté de médecine de Sorbonne Université démontre formellement que les étudiants ayant participé à cet enseignement ont une meilleure mémorisation à long terme des connaissances en neurologie.

Les auteurs ont comparé deux promotions d’étudiants (2013 et 2015) de la Faculté de Médecine Sorbonne Université. La promotion 2013 avait reçu l’enseignement classique de sémiologie neurologique en amphithéâtre en 2013, et la promotion 2015 avait reçu l’enseignement classique ainsi que le programme « The Move » en 2015. Les étudiants ont été évalués deux ans plus tard en 2015 et 2017 respectivement, par un examen surprise pour évaluer quelles étaient leurs performances à long-terme, sans révision préalable du programme. Les étudiants exposés à « The Move » avaient deux ans plus tard des meilleurs résultats en sémiologie neurologique.

Ceci peut s’expliquer notamment par le caractère actif du processus d’apprentissage qui fait en outre intervenir des encodages sensorimoteurs, cognitifs et émotionnels. Le contexte ludique et l’atmosphère bienveillante associée à cet enseignement sont également des facteurs puissants qui favorisent la mémorisation. Ce programme permet en outre aux jeunes médecins de lutter contre la « neurophobie » ou « peur de la neurologie », très répandue chez les étudiants en médecine. Il offre enfin la possibilité aux jeunes apprentis médecin de se placer dans la perspective du patient et de cultiver leur empathie.

Ce programme mis en place à Sorbonne Université depuis 2014 se développe en France et dans le monde grâce au soutien de l’Institut du Cerveau et de la Moelle (ICM), qui offre une variété de programmes de formation aux étudiants ainsi qu’aux professionnels, et de la fondation Hippocrène. Les équipes de Rennes, Dublin et Hanoï, qui ont également mis en place cet enseignement dans leurs universités, viendront rencontrer l’équipe de Sorbonne Université au cours d’un tournoi international organisé le 12 juillet à Paris à l’auditorium de L’ICM.