Équipes Scientifiques

Filtrer les résultats
Equipe « Neurochirurgie expérimentale »
chef(s) d'equipe
Brian LAU PhD, CR1, CNRS
Carine KARACHI MD, PhD,MCU-PH, Sorbonne Université, AP-HP
Ganglions de la base , neurochirurgie, mouvements anormaux
Domaine principal: Neurophysiologie
Domaine secondaire : Neurosciences cliniques et translationnelles

L’équipe dirigée par Brian LAU & Carine KARACHI a pour objectif de caractériser l’anatomie de la région sous cortical et la physiologie des réseaux cérébraux impliqués dans le control moteur. Ces travaux ont pour but ultime de développer de nouvelles thérapies et applications de la stimulation cérébrale profonde. En savoir plus
Equipe « La remyélinisation dans la sclérose en plaque : de la biologie à la translation clinique »
chef(s) d'equipe
Catherine LUBETZKI MD, PhD, PU-PH, Sorbonne Université, AP-HP
Bruno STANKOFF MD, PhD, PU-PH, Sorbonne Université, AP-HP
Réparation
Domaine principal : neurosciences moléculaires et cellulaires
Domaine secondaire: Neurosciences cliniques et translationnelles

L’équipe dirigée par Catherine LUBETZKI & Bruno STANKOFF s’intéresse aux mécanismes de réparation de la myéline dans le cerveau et la moelle épinière dans la sclérose en plaques et les maladies démyélinisantes. En savoir plus
Equipe « Causes de la SLA et mécanismes de la dégénérescence motoneuronale »
chef(s) d'equipe
Severine BOILLEE PhD, CR1, INSERM
Physiopathologie des troubles neurologiques
Domaine principal : Neurosciences moléculaires et cellulaires
Domaine secondaire: Neurosciences cliniques et translationnelles

La Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA) ou « Maladie de Charcot » est une pathologie neuromusculaire progressive et fatale caractérisée par une perte des motoneurones, neurones qui commandent entre autres la marche, la parole, la déglutition et la respiration. L’atteinte neuronale entraine la disparition de la transmission d’informations entre le cerveau et les muscles qui ne sont donc plus sollicités et s’atrophient. 10% des cas de SLA sont dits « familiaux » d’origine génétique. L’âge moyen de début de maladie est d’environ 60 ans avec 1 femme pour 1.2 hommes atteints. En savoir plus
Equipe « Neurophysiologie des comportements répétitifs »
chef(s) d'equipe
Eric BURGUIERE PhD, CR1, CNRS
Régulation des comportements, Circuits cortico - ganglions de la base, DBS/Optogénétique Domaine principal : Neurophysiologie Domaine secondaire : Cognition Les troubles neuropsychiatriques caractérisés par la présence de comportements répétés pourraient atteindre jusqu’à 5 % de la population. Parmi eux, le trouble obsessionnel compulsif (TOC) touche environ 2 % de la et le syndrome Gilles de la Tourette concerne environ 1 individu sur 2 000. L’étude des mécanismes cérébraux qui sous-tendent les comportements répétés est essentielle pour développer de nouvelles approches pour les réguler et ainsi améliorer le traitement de l’ensemble des pathologies concernées. En savoir plus
Equipe « Neurogénétique fondamentale et translationnelle »
chef(s) d'equipe
Alexandra DURR MD, PhD, PU-PH, Sorbonne université-AP-HP
Giovanni STEVANIN PhD, DR2, PU, INSERM/EPHE
Physiopathologie des maladies neurologiques
Domaine principal : Neuroscience moléculaire & cellulaire
Domaine secondaire : neuroscience clinique & translationnelle

L’équipe dirigée par Alexandra DURR & Giovanni STEVANIN s’intéresse à deux groupes de maladies neurogénétiques, les dégénérescences spinocérébelleuses- DSC (les paraplégies spastiques et les ataxies cérébelleuses) et les démences frontotemporales (DFT). En savoir plus