La Bourse Cathy Leitus 2019 soutient le projet « Gliotex »

Gliotex
Ouvrir / fermer le sommaire

Focus sur le projet « Gliotex » lauréat de la bourse cathy LEITUS 2019 mené par Maïté VERREAULT dans l’équipe du Pr Marc SANSON à l’ICM.

Le projet « GLIOTEX » a pour objectif majeur l’identification de nouvelles thérapies efficaces contre les glioblastomes. Ces cancers très agressifs du cerveau atteignent aujourd’hui environ 2500 patients avec un âge moyen d’apparition de 58 ans. Il n’existe encore malheureusement à ce jour aucun traitement curatif permettant de stopper la prolifération des cellules tumorales.

Ce projet est mené à l’ICM, dans une équipe de renommée mondiale dans le domaine des tumeurs cérébrales et en étroite collaboration avec les cliniciens du centre de référence en neuro-oncologie de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Maïté VERRAULT, responsable du projet nous explique :

« Nous travaillons sur 50 lignées cellulaires issues de 50 patients. Nous étudions le comportement de ces cellules lorsqu’on les expose à des molécules thérapeutiques. »

Une des étapes du projet consiste à tester, sur les cellules tumorales, des médicaments existants, mais utilisés pour d’autres pathologies. Cette phase, appelée « repositionnement » a pour but de tester des médicaments qui ont déjà passé toutes les étapes d’approbation pour pouvoir très vite réaliser un essai thérapeutique des lors que l’on a mis en évidence un effet du médicament sur les cellules extraites des tumeurs de patients.

Nous avons développé 6 analogues de la dactinomycine, antibiotique utilisé dans d’autres cancers non cérébraux, cette molécule ne pouvant pas pénétrer dans le cerveau telle qu’elle est aujourd’hui utilisée.

3 des 6 analogues développés gardent une action significative sur les cellules tumorales et ont acquis la capacité de franchir la barrière protectrice du cerveau (barrière hémato-encéphalique) et de s’y accumuler. Ces résultats constituent un réel espoir de développer un essai thérapeutique dans un futur proche.

Dans l’idéal, notre but serait de disposer d’un panel d’environ 20 molécules thérapeutiques que nous pourrions tester sur les cellules tumorales de chaque patient afin d’adapter le traitement très rapidement après l’ablation de sa tumeur.

L’obtention de la bourse Cathy LEITUS nous a permis de financer une partie de la phase importante du projet, tester 50 médicaments existant sur les cellules tumorales issues de 50 patients et d’obtenir des résultats très encourageant sur une des molécules testées.