Projet Dynamo : vers une médecine prédictive pour la maladie d'Alzheimer

Ouvrir / fermer le sommaire

JE SOUTIENS LE PROJET DYNAMO

A travers le projet Dynamo (DYNAmic Models), nos équipes cherchent à créer un modèle numérique de l’évolution du cerveau au cours de la maladie d’Alzheimer, avec l’ambition d’obtenir à terme un outil de médecine prédictive de précision.

La maladie d’Alzheimer

Un enjeu de santé majeur

Il n’existe aujourd’hui pas de traitement efficace pour enrayer l’avancée de la maladie d’Alzheimer ou la guérir. Les connaissances sur ses mécanismes sont encore très partielles.

 

Nous savons que des biomarqueurs peuvent permettre d’identifier la maladie avant l’apparition des premiers signes cliniques, grâce par exemple à des potentiels marqueurs sanguins récemment identifiés, mais le diagnostic précoce reste difficile pour les praticiens. Et lorsque les symptômes se manifestent, les patients sont atteints depuis plusieurs années, il est souvent trop tard pour agir efficacement.

 

La recherche sur la maladie d’Alzheimer et sa phase amont sont donc indispensables, de façon à intervenir aussi tôt que possible, et être en mesure de développer de nouveaux traitements.

 

 

 

Le projet Dynamo

Un projet pionnier avec le cercle des amis de l’ICM

 

A travers le projet Dynamo (DYNAmic Models), nos équipes cherchent à créer un modèle numérique de l’évolution du cerveau au cours de la maladie d’Alzheimer, avec l’ambition d’obtenir à terme un outil de médecine prédictive de précision.

Ce projet repose sur notre capacité à collecter et exploiter des données issues de milliers de personnes atteintes de maladie d’Alzheimer ou à risque. Ces big data, confrontées les unes aux autres dans des modèles mathématiques dynamiques très précis, pourraient révéler les biomarqueurs les plus fiables de la maladie d’Alzheimer et les mécanismes à l’oeuvre dans celle-ci.

 

 

L’objectif final consiste à créer un outil informatique accessible aux médecins, capable de diagnostiquer au plus tôt la maladie et de produire un pronostic d’évolution personnalisé pour chaque patient. Le caractère novateur du projet réside dans l’alliance des neurosciences et de la médecine avec les extraordinaires possibilités offertes par les mathématiques et l’informatique.

Dans le cadre de ce projet passionnant, nous souhaitons inviter les plus généreux donateurs et Amis de l’ICM à se joindre à nous, et contribuer au financement de Dynamo pour aider nos chercheurs à relever ce défi ambitieux, porteur d’espoirs immenses.

 

phot-chercheurs

 

Big Data

Les données au service de la santé de chacun

Phases dynamo HD2

 

A l’origine du projet

 

origines

 

Les maladies neurodégénératives sont souvent diagnostiquées tardivement, à l’apparition des premiers symptômes, alors que des altérations seraient décelables dans le cerveau des patients 10 à 20 ans avant que la maladie ne se déclare. La comparaison des données d’un patient aux modèles permettra de personnaliser son diagnostic et de prédire l’évolution de la maladie afin de la prendre en charge au plus vite et proposer un traitement adapté à chacun. – Stanley Durrleman

 

Nouvelles perspectives

Individuelles et sociétales

 

tryptique

 

Médecine prédictive

Une révolution technologique dans le domaine de la santé

 

Le modèle Dynamo s’inscrit dans le cadre du développement de la neuro-informatique, qui pourrait mener dans les prochaines années à une véritable révolution technologique dans le domaine de la santé. Les plateformes de bio-informatique et les équipes technologiques de l’ICM sont en première ligne de ce développement, qui constitue un axe stratégique majeur.

Ce modèle pourra par la suite être dupliqué pour comprendre et permettre de traiter d’autres affections neurodégénératives comme la maladie de Parkinson, la maladie de Huntington ou encore les démences fronto-temporales, qui sont également des sujets de recherche pour l’ICM.

 

Pr Alexis Brice

« Quand le tout est supérieur à la somme des parties »

 

alexis-briceGrâce à l’implication de ses chercheurs et à l’appui de ses donateurs, l’ICM est devenu un acteur majeur de la recherche en neurosciences.

Le lancement du programme Big Brain Theory en juin 2015 correspond au déploiement d’un outil clef de notre politique scientifique. Il a donné lieu à des projets innovants, transversaux, visant à explorer de nouveaux champs de la recherche sur les maladies du système nerveux. Ces collaborations interdisciplinaires rassemblent différentes équipes, composées de chercheurs et cliniciens, et des plateformes technologiques de l’Institut qui font aujourd’hui notre valeur ajoutée. Tous ces projets ont l’objectif de mener à une accélération des découvertes car bien souvent, une avancée sur une pathologie permet aussi de progresser sur une autre. Leur impact pourrait être immense en quelques années pour la communauté scientifique mais surtout pour des millions de patients et leurs familles, en France et dans le monde.

Dans le cas du projet Dynamo, il s’agit de créer un outil inédit, permettant de mettre les big data au service de notre santé. Développé dans un premier temps pour mieux comprendre et donc combattre la maladie d’Alzheimer, ce modèle pourrait être le point de départ d’un changement de paradigme dans le traitement de plusieurs affections neuro-dégénératives. Grâce au soutien de nos donateurs, notre objectif est de donner toutes ses chances de réussite à ce projet prometteur. – Pr Alexis Brice, Directeur Général de l’ICM

 

JE SOUTIENS LE PROJET DYNAMO