Alzheimer : prédire avant les premiers symptômes

Soutien Mis en ligne le 1 mai 2017
Ouvrir / fermer le sommaire

En suivant 320 sujets sains pendant cinq ans, l’équipe de Nathalie George et l’équipe du Pr Bruno Dubois, souhaitent corréler la modification de l’activité et de la connectivité cérébrale avec un facteur de risque supposé de la maladie : le dépôt des plaques amyloïdes dans le cerveau.

Grâce à l’utilisation des technologies de pointe comme l’électro-encéphalogramme (EEG) à haute densité, les chercheurs ont mesuré une modification de l’activité cérébrale au cours du vieillissement normal, et ont montré qu’elle est amplifiée dans des régions précises du cortex cérébral chez les sujets présentant des lésions amyloïdes. Un tel suivi longitudinal chez une cohorte de sujets sains est unique pour espérer parvenir à un diagnostic précoce de la maladie.

Leur objectif est ainsi de mieux comprendre les déterminants de la maladie d’Alzheimer permettra de réaliser un diagnostic précoce et de mieux cibler les traitements en fonction du profil des patients.

Contre les maladies du système nerveux, investissez intelligemment dans l’avenir

Si vous êtes redevable de l’ISF en 2017, vous pouvez bénéficier des dispositions fiscales en vigueur :
75% du montant de votre don à l’ICM sont déductibles de votre ISF 2017.

Retrouvez toutes les informations liées aux dates de don et de déclaration de l’ISF 2017 ainsi que notre calculatrice en ligne sur le site dédié : isf-icm.org

Je fais un don